29 mars 2021

Chaque année, près du quart des incendies de forêt sont allumés par des brûlages domestiques. En avril et en mai, ces brûlages sont responsables de la moitié des incendies forestiers.

Éliminez les débris de bois et d’herbe en utilisant le compostage et le déchiquetage plutôt que d’effectuer des brûlages domestiques. De plus, des écocentres présents sur le territoire peuvent accueillir divers matériaux. Il est interdit de brûler des matières polluantes comme des pneus, des déchets de construction, des bâtiments vétustes, des ordures ainsi que l’herbe dans les champs.

Pourquoi être prudent au printemps?

Le danger d’incendie est accru en avril et mai, car beaucoup de petits combustibles secs sont présents sur les terrains dégagés. De plus, comme le processus de verdure des sols n’est pas encore complété, les sols secs favorisent la propagation du feu.

Avant le brûlage

-Se procurer un permis de brûlage auprès de votre service d’incendie local;
-S’assurer de la présence d’équipement d’extinction et d’une surveillance constante;
-Faire de petits feux, car ils sont plus faciles à contrôler;
-Aménager une zone coupe-feu afin d’éliminer les risques de propagation;
-Vérifier la vitesse et la direction des vents. Lors de vents de plus de 20 km/h, éviter d’allumer un feu.

Pendant le brûlage

-Ne pas incommoder les voisins, ni nuire à la visibilité des usagers de la route;
-La période de la journée la plus à risque d’incendie se situe entre 13 h et 18 h;
-Ne pas utiliser d’accélérant comme de l’essence, de la vieille huile et des pneus;
-Porter une attention particulière aux étincelles.

Après le brûlage

-Éteindre complètement le feu avant de quitter les lieux. Une personne qui allume un feu est responsable de l’éteindre;
-Se débarrasser des restes de charbon et des cendres en creusant un trou. Recouvrir ce dernier de sable ou de gravier. Le charbon issu de la combustion du bois peut continuer de brûler pendant 72 heures.